L'HOMME SANS AVEU

L’Homme sans aveu, c’est l’histoire d’un pion qui vagabonde malgré lui de travers. Il est hors échiquier et doit se déplacer en marge du damier établi. Au sein de ce vaste échiquier, une partie d’échecs est en cours. L’homme sans aveu peut faire obstruction à cette partie en imposant le hasard par ses va-et-vient. Du hasard dans les échecs? Impossible!

Regardez d’un peu plus près... L’homme sans aveu est là, que vous le vouliez ou non. Il est le nouveau Pion. Les joueurs d’échecs se doivent donc de compter avec lui et d’anticiper ses coups, en plus des actes normalisés qu’ils effectuent sur l’échiquier. Il s’agit ainsi pour chacun des deux joueurs d’échecs de noter son prochain coup sur un carnet. Une fois le coup du joueur noté et gar- dé secret, l’homme sans aveu, ayant placé son nouveau pion au centre de l’échiquier, mise à son tour en se plaçant sur la case où il pense que le joueur va frapper. S’il a vu juste, l’homme sans aveu fait obstruction à la partie, dans le cas contraire, la partie continue comme si de rien n’était (ou presque). Vous l’aurez compris, plus que la logique, la capacité de l’homme sans aveu à résister au sein de l’échiquier dépend de son esprit. Ce qui est certain, c’est que l’échiquier montre pour la première fois un dysfonctionnement.

The man without confession is the story of a pawn that wanders against its will. It is off the board and must move in the margin of the established checkerboard. Within this vast chessboard, a game of chess is in progress. The man without a confession can obstruct this part by imposing chance through his comings and goings. Any chance in chess? Impossible!

Take a closer look.... The man without a confession is here, whether you like it or not. He is the new Pawn. Chess players must therefore count with him and anticipate his moves, in addition to the normalized acts they perform on the board. It is thus a question for each of the two chess players to write down their next move on a notebook. Once the player's move is noted and kept secret, the man without a confession, having placed his new pawn in the center of the board, bets in turn by placing himself on the square where he thinks the player will hit. If he is right, the man without a confession obstructs the game, otherwise the game continues as if nothing had happened (or almost). You will have understood it, more than logic, the ability of man without confession to resist within the chessboard depends on his mind. What is certain is that the chessboard shows for the first time a dysfunction.

Homme sans aveu, Sculpture interactive, 40 X 40 x 80 cm, bois, métal, 2018 ©,Camille SAUER