SLEEPING BEAUTY

Camille SAUER
Camille SAUER
Camille SAUER

L’œuvre intitulée Sleeping Beauty est une œuvre créee avec l'artiste Robyn Moody. Elle puise son inspiration dans les premières tentatives de transmission sans fil, mais aussi dans l’imaginaire qui s’est développé autour de cette culture naissante. L’œuvre vise à déclencher une prise de conscience chez le spectateur, celle de son environnement par l’expérience des ondes radios, mais aussi celle de lui-même par son engagement physique dans l’œuvre. L’œuvre présente ainsi deux éléments matériels: un transmetteur radio d’un côté, un récepteur de l’autre. Dès le départ, et ce tout au long de l’expérimentation de l’œuvre, des ondes brouillées sont perceptibles à l’oreille humaine. Ce bruit blanc est en réalité la manifestation d’une œuvre musicale qui a perdu toute son enveloppe sonore. Il s’agit ainsi, pour au moins deux spectateurs, de coopérer physiquement afin de rétablir la fréquence radio. L’un se place au niveau du transmetteur tandis que l’autre se place du côté du récepteur. Chacun doit alors de son côté toucher une petite pièce en cuivre réalisée spécialement pour l’oeuvre afin de rétablir la clarté de l’œuvre musicale transmise par les ondes radio. Dans cette œuvre, le spectateur devient une antenne, il est celui qui rétablie l’équilibre. L'oeuvre musicale n'est autre que Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni. Elle fut la première tentative d’émission d’une œuvre musicale à la radio. Sleeping Beauty reflète la nécessité de renouer avec le réel pour renouer avec la beauté. Pour ce faire, le destin de l’œuvre dépend du spectateur. Si le spectateur refuse de s’engager dans l’œuvre en se laissant dominer par sa peur, rien ne se passe et celui-ci se coupe de l’expérience de la beauté.

The work entitled Sleeping Beauty is a work created with artist Robyn Moody. It draws its inspiration from the first attempts at wireless transmission, but also from the imagination that has developed around this emerging culture. The work aims to trigger an awareness in the spectator, that of his environment through the experience of radio waves, but also that of himself through his physical engagement in the work. The work thus presents two material elements: a radio transmitter on one side and a receiver on the other. From the beginning, and this throughout the experimentation of the work, scrambled waves are perceptible to the human ear. This white noise is actually the manifestation of a musical work that has lost its entire sound envelope. For at least two spectators, it is a question of physical cooperation to restore the radio frequency. One is placed at the transmitter while the other is on the receiver side. Everyone must then touch a small copper piece made especially for the work in order to restore the clarity of the musical work transmitted by the radio waves. In this work, the spectator becomes an antenna, he is the one who restores balance. The musical work is none other than Cavalleria Rusticana by Pietro Mascagni. It was the first attempt to broadcast a musical work on the radio. Sleeping Beauty reflects the need to reconnect with reality to reconnect with beauty. To do this, the fate of the work depends on the viewer. If the viewer refuses to engage in the work by letting himself be dominated by his fear, nothing happens and he cuts himself off from the experience of beauty.

  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube