top of page

bildnerei, battre l'imagerie

Performance - 2019


Protocole: En plein vernissage, l'artiste prend place au sein de la foule. Muni d'une valise, il déploie son oeuvre et impose ses idées par l'art.


Bildnerei, battre l'imagerie, 2019 Valise, boîtes en carton, bandes électriques. © Palais des Beaux-Arts de Paris, Paris, 2019, FR - Photo © Corentin Schimel

Bildnerei, battre l’imagerie, c’est l’histoire de l’artiste qui décide de lutter par la construction. Au travers d’une performance, il établie son refuge face à sa propre civilisation. Munie d’une valise, l’artiste intervient au sein d’une foule pour laisser place à son oeuvre. De cette valise se déploie un ensemble de systèmes réalisés en carton et au sein desquelles circulent des fils électriques. Chacun témoigne des idées et schémas mentaux propres à l’artiste au travers de concepts tels que la politique, la musique, la science ou encore l’Art lui-même. Après avoir posé ses système au sol, l’artiste déploie un rouleau de ruban électrique et lie chacun des systèmes entre eux par ce même ruban. Elle ferme ensuite le système à l’endroit même où il avait émergé: la valise. Tel un véritable rituel, l’artiste met à l’écart la foule et la confronte au périmètre posé par ses idées. Les systèmes sont-il réels ou dissuasifs? Plus qu’une oeuvre, il est question pour l’artiste de résister aux images du monde qui l’entourent en imposant les siennes propres. Il s’agit aussi de s’interroger sur le rituel et sur la naissance d’une culture. Par ce rituel, l’artiste annonce l’avènement d’une société nouvelle, celle du retour de l’artiste au coeur de la cité.



Comments


bottom of page